Dernier message

Commentaires

  • Publié le : févr. 17, 2020
    Auteur hubelé
    Les charcuteries

    Je ne mange JAMAIS de charcuterie (même bio !!!!!) Ai-je tord ?

  • Publié le : févr. 17, 2020
    Auteur hubelé
    Les légumes surgelés

    Je n'achète pratiquement que des légumes surgelés mais BIO : Est-ce que je...

  • Publié le : févr. 17, 2020
    Auteur Doumenge
    Mme

    Bonjour, Merci pour votre enquête sur les surgelés. J'ai lu enquête sur la...

Blog tags

partager cet article

Focus sur : Le Bio, des bénéfices sur la santé ?
Focus sur : Le Bio, des bénéfices sur la santé ?

Les Français deviennent de plus en plus séduits par les produits issus de l'Agriculture Biologique. L'intérêt et le nombre croissant de consommateurs en faveur de ce type d'alimentation répond à leur envie de manger mieux et de préserver leur santé. Les évènements sanitaires récents ont favorisé l’émergence de ces orientations alimentaires :  scandale de la viande de cheval, crise de la vache folle, etc...
L'époque est ainsi à la remise en question des pratiques de l'industrie agroalimentaire, et à un contrôle rigoureux de ce que contiennent nos assiettes. Le concept du « bio » est ainsi à l’honneur avec son retour à des modes de production plus naturels n’autorisant pas le recours aux produits chimiques et aux modifications génétiques (OGM).

La France est le troisième marché national du bio derrière les Etats-Unis et l'Allemagne. Ainsi, sur notre territoire, 8 % de la population consomment régulièrement des produits bio alors que 43 % en achètent au moins une fois par mois (principalement des fruits et légumes frais et des produits laitiers). Le Ministère de l’agriculture a par ailleurs mis en œuvre sa promotion, dans le Plan Bio 2017, en fixant l’objectif d’atteindre en quatre ans 20 % de produits estampillés bio dans les menus de la restauration collective.

Les motivations de consommer « bio » sont néanmoins multiples et répondent à différents enjeux sociétaux actuels. Si la santé reste le premier vecteur de conversion d’une alimentation issue de l’agriculture conventionnelle vers celle issue de l’agriculture biologique, les enjeux écologiques et de protection des animaux influencent aussi ces choix. Enfin la volonté de retrouver le goût authentique et la qualité originelle des aliments y contribuent aussi.

Néanmoins la perception de la population sur les bénéfices du recours à une alimentation issue de l’Agriculture Biologique reste très clivée. Si certains lui accordent tous les bénéfices (santé, environnement, protection animale), d’autres y voient plutôt des manœuvres grossières d’une industrie agro-alimentaire exploitant chaque nouvelle tendance dans l’alimentation. Longtemps les informations scientifiques sérieuses et rigoureuses ont manqué, favorisant des discours « partisans » et « idéologiques ».

Une des questions clés est : Est-ce que pour autant l’alimentation Bio a des bénéfices réels et démontrés sur la santé ? En effet, intuitivement, on se dit que réduire la consommation de pesticides est bénéfique pour la santé. La question de la fiabilité de l’apposition du Label Bio sur ces produits est aussi parfois posée dans les débats mais nous ne l’aborderons pas ici.

Quand on regarde les chiffres du baromètre Agence BIO/CSA, on note que

88% des patients sondés estiment que les « produits bio sont meilleurs pour la sante? et 80% considèrent que leurs qualités nutritionnelles sont mieux préservées ».

Néanmoins, il est difficile d’isoler les bénéfices potentiels d’une alimentation Bio puisque le comportement de ces consommateurs on retrouve souvent, au de-là du choix Bio, des comportements favorables à une bonne santé. Ainsi En 2013, l'Inserm avait établi le profil des consommateurs "bio" dans le cadre de son étude NutriNet-Santé.  On retrouve chez les patients « Bio » un niveau plus élevé d’éducation, une activité physique plus importante et un profil nutritionnel plus avantageux : Une alimentation plus riche en minéraux et vitamines en oméga-3 et en fibres pour un niveau calorique équivalent. En fait, les grands consommateurs de bio font généralement plus attention à leur hygiène de vie, pratiquent une activité physique régulière, font attention, au-delà du label bio, à la qualité de leur alimentation. Enfin la probabilité d’être en surpoids ou obèse est moins importante. Ainsi les consommateurs de bio ont un profil santé plus avantageux dans le comportement de tous les jours. Rappelons par ailleurs que les aliments issus de l’agriculture biologique n’ont pas une valeur nutritionnelle supérieure à celle des aliments produits selon les procédés de culture les plus courants. Pour autant le mode de production se caractérise par une réduction drastique des taux de substances non souhaitables dans nos assiettes tels que les métaux lourds, les pesticides divers mais aussi les nitrates.

 

Des données récentes fournissent des arguments scientifiques en faveur d’un bénéfice santé pour une alimentation « Bio » concernant quelques pathologies particulièrement fréquentes dans nos populations occidentales.

 

1- Sur le risque de développer un cancer :

En 2018 une étude française publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) a fait grand bruit ! La conclusion : « Manger bio réduit le risque de cancer » en s’appuyant sur une étude de grande envergure menée auprès de 69 000 personnes dont on a observé les habitudes alimentaires pendant sept ans.

Les chercheurs ont ainsi observé que les femmes ménopausées consommant des aliments bio avaient présenté significativement moins de cas de deux types de cancers : Lymphomes non hodgkiniens (LNH, des cancers des lymphocytes) et cancer du sein. Aucune différence n’a été observée pour les autres types de cancer, ni chez les hommes, ni chez les participants âgés de moins de 50 ans. L’association entre aliments bio et risque réduit de cancer était particulièrement forte chez les personnes obèses.

Néanmoins la méthodologie est claire : Il s’agit d’une étude dite de corrélation et non de causalité. Autrement dit, avec la méthodologie de cette étude, ce n’est pas parce que les deux évènements arrivent en même temps (consommation de bio et apparition d’un cancer) que l’on peut conclure à un lien de causalité. En effet, on a vu à quel point le fait de manger bio est associé à de multiples comportements protecteurs pour la santé.

 

2- Sur la probabilité de développer du surpoids ou de l’obésité. L’alimentation issue de l’Agriculture Biologique pourrait protéger contre le surpoids et ses complications métaboliques. Une étude française menée en 2017 sur 62 000 personnes a mis en évidence une baisse du risque de surpoids et d'obésité - respectivement de 23 % et de 31 % - chez les grands consommateurs de bio. La démonstration précédente concernant le lien de causalité unique reste valable. Il semble bien que soit un ensemble de comportements qui soit protecteur.

Au total, privilégier une alimentation Bio, dans le cadre d’une alimentation équilibrée et associée à des règles hygiéno-diététiques protectrices pourraient nous aider à mieux prévenir des pathologies de civilisation telles que le surpoids et l’obésité et son cortège de conséquences métaboliques mais aussi réduire la survenue de certains cancers.

 

 

 

 

Publié le : août 31, 2020
Postez dans: Blog
Auteur : L'équipe Oligosanté

Laissez votre commentaire